Conférence Femmes - Apprendre le lobbying

Le 31 mars 2003, la Conférence Femmes de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse FEPS avait choisi un thème résolument séculier. En tant que moyen d’attirer l’attention sur ses idées, le lobbying revêt en effet une importance grandissante, même dans la politique ecclésiale. Un exposé a présenté instruments et méthodes en vue d’un lobbying efficace pour les thèmes Femmes et les projets des Eglises. Autres sujets traités, la situation des personnes prostituées travaillant dans la légalité et le conseil professionnel lors de mort périnatale.

En prenant pour thème le lobbying, la 7ème Conférence Femmes de lundi dernier à la maison de paroisse St-Paul à Berne optait pour un sujet d’actualité. Zita Küng, activiste de longue date de la politique féminine, a présenté des voies de réalisation pour des projets spécifiquement féminins.

Certains de ces projets ont d’abord été mis au débat. Un vote a approuvé la poursuite de l’enquête «Dans quelle mesure nos Eglises sont–elles accueillantes aux familles et aux femmes?». L’analyse doit se faire sur le principe du volontariat dans les Eglises membres et au secrétariat de la FEPS. L’objectif est de donner une visibilité aux chiffres et aux rapports de travail, valoriser les efforts actuels et à venir, mettre en avant les modèles qui peuvent servir d’exemple, aider et conseiller pour améliorer les structures. Le Bureau UND (travail et famille pour les femmes et les hommes, Lucarne) a été chargé de mener l’enquête.

Approbation aussi pour le projet d’Irene Gysel (ZH) d’établir un rapport sur la situation des personnes prostituées travaillant dans la légalité, et de s’engager ainsi pour l’amélioration des conditions de travail particulièrement pesantes. La Conférence Femmes souhaite déposer une motion de soutien de ce projet à la prochaine Assemblée des délégués de la FEPS.

Elisabeth Wenk et Detlef Hecking de l’Association pour la promotion d’une consultation professionnelle en cas de fausse couche ou de mort périnatale assistaient à la Conférence. Avec Clara Moser de la Conférence Femmes, elles projettent une brochure sur le thème tabou des enfants morts avant et après la naissance. Cette brochure prévue pour l’été/l’automne 2003 contiendra des informations pratiques ainsi que des suggestions de cultes et rituels, et s’adressera à des pasteures, pasteurs, aumônières, aumôniers des deux confessions. L’Association espère une collaboration plus étroite avec la conférence Femmes et les Eglises. Le groupe de travail Violence domestique de la décennie Vaincre la violence a présenté son plan d’activité pour les prochaines années. 2003 est dédié au travail sur les principes fondamentaux: un état de la situation dans ce domaine sera suivi d’une réflexion théologique ainsi que d’une prise de position œcuménique.

La Conférence Femmes a pris congé de Flurinda Raschèr (présidente), Roswitha Ebner (vice-présidente), Anna Hecken (collaboratrice administrative) et Bettina Beer (membre du Comité) et leur a exprimé sa reconnaissance . Eva Putsch (NE) et Neisa Vital (Engadine) ont été élues au Comité de la Conférence Femmes, dont Sabine Scheuter et Ria van Beek assument désormais la co-présidence.