Installation de deux nouveaux pasteurs à Milan

Samedi dernier, Marcel Cavallo, pasteur réformé, et Ulrich Eckert, pasteur luthérien, ont été installés dans leur nouveau ministère pour la Chiesa Cristiana Protstante de Milan. La Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) et l’Église évangélique luthérienne d’Italie s’attendent à un essor.

La Chiesa Cristiana Protestante Milano (CCPM) est une communauté de réformés et de luthériens, fondée il y a 153 ans par des Suisses et des Allemands. Avec la nomination, le 13 novembre 2004, des nouveaux pasteurs, Marcel Cavallo et Ulrich Eckert, le poste réformé et le poste luthérien sont à nouveau tous deux occupés. Le culte d’installation a été présidé par le pasteur Jürgen Astfalk, de l’Église luthérienne d’Italie. Paul Schneider, vice-président du Conseil de la FEPS, a transmis un message de bienvenue.

Né en 1965 à Baden (AG), Marcel Cavallo, de mère suisse et de père italien, a passé sa jeunesse à Turin. Bilingue, il a étudié la théologie à Zurich et à Rome, puis effectué ses années de stage auprès de l’Église méthodiste de Milan. Depuis 1999, il était en poste à la paroisse Saint-Matthieu de Lucerne.

Le poste pastoral de Milan est rattaché en Suisse à la Commission de la FEPS pour les Églises suisses à l’étranger, qui le finance en partie, de même que les postes de Misiones (Argentine) et de Londres. Le pasteur Cavallo aura pour tâche principale de reconstituer la partie réformée de la communauté, de rassembler, en collaboration avec les membres réformés du conseil de l’Église, de nouveaux paroissiens parmi les Suisses vivant dans le grand Milan, et de monter les activités avec les enfants et les jeunes, conjointement avec l’école suisse de Milan. Plus de 22›000 Suisses vivent en effet à Milan, la plupart possédant la double nationalité (chiffre de 2003).

Les pasteurs Cavallo et Eckert travaillent chacun à 100 pour-cent. Ce double poste œcuménique est ainsi augmenté de 50 pour-cent.