Rencontre à Berne entre juifs, chrétiens et musulmans

Un Conseil des religions à l’étude

De hauts représentants ecclésiastiques et religieux juifs, chrétiens et musulmans se sont rencontrés mardi à Berne. La discussion qui s’est déroulée dans une atmosphère chaleureuse a été stimulante et fertile. Ses participants ont convenu de poursuivre le dialogue interreligieux, tandis que la création d’un «Conseil des religions» est à l’étude.

Le 5 mars 2003 a été un moment historique: juifs, chrétiens et musulmans se réunissaient à la Cathédrale de Berne, avant le début de la guerre en Irak, pour une célébration interreligieuse, et signaient ensemble la Déclaration «Renforcer le lien de la paix – en Suisse et dans le monde». Les mêmes hauts représentants qui avaient signé la Déclaration se sont à nouveau réunis le mardi 6 juillet à Berne: le pasteur Thomas Wipf, président du Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS); l’évêque Amédée Grab, président de la Conférence des évêques suisses (CES); Fritz-René Müller, évêque de l’Église catholique-chrétienne de Suisse; le professeur Dr Alfred Donath, président de la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI) et le Dr Farhad Afshar, président de la Coordination des Organisations Islamiques Suisses (COIS).

Wipf, Grab, Müller, Donath et Afshar ont décidé, au cours de leur entretien d’environ deux heures, de poursuivre ensemble les objectifs formulés en mars 2003. Tous considèrent important l’échange régulier au niveau le plus haut entre juifs, chrétiens et musulmans.

La discussion a également porté sur la proposition du président du Conseil de la FEPS Wipf de créer un ‹Conseil des religions›, qui servirait de plateforme de compréhension réciproque et d’organe de contact pour les affaires de la Confédération. Ce serait là une variante possible de dialogue institutionnalisé entre Églises et communautés religieuses de tradition abrahamique. Création et structures d’un ‹Conseil des religions› sont maintenant à l’étude.

La prochaine rencontre a été fixée à l’automne prochain.