Qu’est-ce qui fait qu’un acte économique est moral ? Les débats de l’Open Forum Davos 2005

Après le succès des éditions de 2003 et 2004, la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS, Pain pour le prochain PPP et le Forum économique mondial WEF ont décidé de s’associer à nouveau pour organiser l’Open Forum Davos 2005. La Fondation Max-Havelaar et Terre des hommes participeront également à l’organisation. La rencontre sera articulée en huit débats contradictoires portant sur une question centrale : qu’est-ce qui fait qu’un acte économique est moral ?

Outre des spécialistes internationaux, de nombreuses personnalités seront présentes aux débats, notamment les conseillers fédéraux Pascal Couchepin et Joseph Deiss, Irene Khan, secrétaire générale d’Amnesty International, Ahmed Sheik Ahmed, rédacteur en chef de l’émetteur arabe Al-Jazeera, Joseph R. Biden, député au Sénat des États-Unis, Noreena Hertz, économiste, critique de la mondialisation, Paulo Coelho, écrivain, Bärbel Wartenberg-Potter, évêque luthérienne, David Ugolor, du Nigéria, représentant d’organisations non gouvernementales, ainsi que des dirigeants économiques, tels Lord Brown of Madingley (BP), Orin C. Smith (Starbucks), Walter Kielholz (Credit Suisse Group), Daniel Vasella (Novartis).

Programme de l’Open Forum Davos 2005 :

  • jeudi 27 janvier, 12.15-12.30 h. : ouverture
  • jeudi 27 janvier, 12.30-14.00 h. : le respect des droits de l’homme est-il correctement rémunéré ?
  • jeudi 27 janvier, 18.30-20.00 h. : faut-il une révolution pour les enfants ? (débat organisé conjointement avec Terre des hommes)
  • vendredi 28 janvier, 12.30-14.00 h. : les États-Unis sont-ils sur la bonne voie ?
  • vendredi 28 janvier, 15.30-17.00 h. : Aider après le raz-de-marée en Asie du Sud: Quelle est la valeur d’un être humain ?
  • vendredi 28 janvier, 18.30-20.00 h. : actionnaires et consommateurs, quel pouvoir ont-ils réellement ? (débat organisé conjointement avec Max Havelaar)
  • samedi 29 janvier, 12.30-14.00 h. : la Suisse, du pays modèle à l’État moyen ?
  • samedi 29 janvier, 18.30-20.00 h. : l’esprit d’entreprise, clef du développement ?
  • dimanche 30 janvier, 12.30-14.00 h. : à partir de quel moment l’économie est-elle utile aux hommes ?

Lors d’une conférence de presse tenue à Berne, Thomas Wipf, président du Conseil de la FEPS, a expliqué la motivation de la rencontre : « En tant qu’Église, nous assignons plusieurs objectifs ä l’Open Forum Davos. Nous voulons d’abord encourager le dialogue critique et mettre en évidence les mauvais côtés de la mondialisation. Et nous voulons ensuite, ici en Suisse, contribuer à la prise de conscience des problèmes de notre temps. » Christoph Stückelberger, représentant de Pain pour le prochain et actuellement directeur de l’Institut de théologie et d’éthique de la FEPS, a rappelé quant à lui la responsabilité des milieux économiques : « Les dirigeants économiques doivent faire face à de multiples contraintes. Mais ils n’ont pas le droit de se soustraire aux normes éthiques. Les débats de l’ Open Forum Davos porteront précisément sur la manière de respecter ces normes. » Enfin André Schneider, directeur exécutif du Forum économique mondial a souligné que l’Open Forum Davos fait partie du programme officiel de la rencontre annuelle et qu’il représente « un pont établi envers les critiques et la population. »

Les organisateurs de l’Open Forum Davos, tenu pour la première fois en 2003, ont une position critique à l’égard des défauts intrinsèques et des conséquences négatives de la mondialisation. Cette rencontre offre la possibilité d’en débattre publiquement, de manière aussi à aider à dépasser la mentalité de « forteresse » qui caractérisait autrefois les rencontres de Davos.

Les rencontres de l’Open Forum Davos sont publiques et gratuites. Elles ont lieu dans l’aula de la Schweizerische Alpine Mittelschule, Guggerbachstrasse 72, Davos Platz. Les discussions se tiennent en allemand et en anglais, avec traduction simultanée.

Pour d’autres informations

  • Fédération des Églises protestantes de Suisse, Simon Weber, directeur de la communication, 078 739 58 53
  • Pain pour le prochain : Christoph Stückelberger, 031 370 25 50
  • Terre des hommes : Pierre Zwahlen, relations avec la presse, 021 654 66 38 ou 079 615 44 33
  • Fondation Max-Havelaar (Suisse) : Paola Ghillani, directrice, 061 271 75 00
  • Forum économique mondial : André Schneider, 079 409 39 75

Page special d’Open Forum Davos 2005