Célébration à la mémoire de Frère Roger

La Communauté des sœurs de Grandchamp (NE) a célébré au cours de sa prière du soir la mémoire du prieur de la Communauté de Taizé disparu il y a un an de mort violente. Le pasteur Thomas Wipf, en sa qualité de président du Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse, a souligné lors de cette prière commémorative la signification de l’action de Frère Roger pour l’œcuménisme, et rendu hommage à l’œuvre et à la vie du disparu.

Roger Schutz, théologien réformé, était pasteur protestant de l’Église réformée évangélique du canton de Neuchâtel (EREN) avant de fonder en 1949 la Communauté de Taizé dans le village bourguignon du même nom. Il est resté toute sa vie étroitement lié à l’Église neuchâteloise et en particulier à la communauté des sœurs de Grandchamp. La communauté a été fortement marquée par Taizé dans sa manière de pratiquer la foi. Cela se manifeste tant dans ses chants que dans l’ouverture témoignée aux personnes extérieures. C’est pourquoi les sœurs de Grandchamp ont voulu prendre une grande part à la commémoration de la mort de Frère Roger. En même temps la communauté de Taizé célébrait un culte commémoratif. La présence d’Isabelle Ott-Bächler, présidente du Conseil synodal de l’EREN, à cette célébration témoigne du lien de cette Église avec le disparu et son œuvre.

Taizé est un symbole sur la voie de l’œcuménisme qui déploie ses effets au niveau mondial. Thomas Wipf a caractérisé en ces mots la signification de Frère Roger et de Taizé: « L’action de Frère Roger constitue l’une des plus belles pages de l’histoire de l’œcuménisme en Suisse. À travers lui, le mouvement de Taizé a éveillé dans un large public l’intérêt pour la vie monacale et la spiritualité qui y est vécue. La liturgie et les chants de Taizé permettent à des personnes issues d’Églises très différentes d’accéder d’une manière nouvelle à la foi chrétienne. »

L’unité dans la diversité, voilà ce qui a toujours tenu à cœur à Frère Roger. Même après sa mort, la Communauté œcuménique de Taizé vit ce credo. Elle attire chaque année des milliers de jeunes, de Suisse aussi, qui vivent leur spiritualité en commun. En sa qualité d’oasis de paix et de force, Taizé suscite des rencontres hors du commun.