La Fédération des Églises protestantes de Suisse en session à Saint-Gall

Réélection du Conseil et de son président, le pasteur Thomas Wipf

Les délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) ont été invités par l’Église réformée-évangélique du canton de Saint-Gall à tenir leur session d’été du 18 au 20 juin à Saint-Gall. L’Assemblée nationale des Églises protestantes a réélu le président du Conseil, le pasteur Thomas Wipf et les huit autres membres du Conseil qui se représentaient pour la législature 2007-2010.

Le pasteur Thomas Wipf, de Winterthour, entamera dès janvier 2007 sa troisième législature à la tête du Conseil de la FEPS, organe exécutif de la Fédération. C’est le 1er janvier 1999 qu’il a repris cette fonction à plein temps. Connu pour être l’initiateur entre autres de la plate-forme publique de l’Open Forum Davos ainsi que du Conseil suisse des religions dont il assure la présidence, il représente aussi le protestantisme suisse au sein de la Communion d’Églises Protestantes en Europe (CEPE) et de la Conférence des Églises européennes (KEK).

Les huit autres membres formant le Conseil de la FEPS, qui se représentaient également pour cette nouvelle législature 2007-2010, sont Helen Gucker-Vontobel (ZH), Silvia Pfeiffer (SH), Irène Reday (GE), Kristin Rossier Buri (pasteure, VD), Ruedi Heinzer (pasteur, BE), Karl Kohli-Grenacher (TG), Peter Schmid-Scheibler (BL) et Urs Zimmermann (pasteur, AG).

Ces dernières années le Conseil de la FEPS s’est entre autre illustré par des prises de position sur des questions théologiques, éthiques et sociopolitiques telles que la question de la Cène, du rebaptême, de la mondialisation (avec son document « Globalance »), du régime du délai, du partenariat entre personnes de même sexe, du travail le dimanche et bien entendu sur la question de l’asile et des étrangers. Il a également transformé l’Entraide protestante suisse (EPER) et Pain pour le prochain (PPP) en fondations et signé des accords avec les organisations missionnaires qui permettent aux Églises membres de la FEPS de gérer la stratégie de ses Œuvres et organisations missionnaires directement à l’Assemblée des délégués.

Un point fort de la nouvelle législature sera la révision de la Constitution qui donnera les orientations pour l’avenir de la FEPS : « La question sera celle du rôle qu’entend jouer la communion d’Églises protestantes en Suisse, la FEPS, dans le soutien mutuel et la collaboration entre nos Églises si variées et en tant que communauté de témoignage évangélique et de service au sein de notre pays » ainsi Wipf lors de son message aux délégués.

Les assises de l’assemblée nationale des Églises protestantes se poursuivent jusqu’à mardi 20 juin à Saint-Gall.

plus d’informations sur l’Assemblée des délégués