Certitude de vérité et dialogue œcuménique

La Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS soulève la question de la cohabitation dans une société multiculturelle et multireligieuse en publiant la position « La vérité dans l’ouverture – La foi chrétienne et les religions ».

Comment peut-on avoir une propre conviction de foi tout en côtoyant des personnes qui sont elles aussi convaincues de leur foi ? Qu’est-ce que la « vérité » dans ce contexte ? La Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) vient d’éditer une publication présentant une position protestante sur ce sujet.

Pour permettre de situer cette position, l’auteur de l’étude, le théologien bâlois Reinhold Bernhardt, dresse en introduction un aperçu des différentes conceptions de la vérité dans le mouvement œcuménique, les Églises protestantes et catholique romaine et les Églises libres.

L’une des principales conclusions de l’étude est que la religion, en tant que création de la culture humaine, n’est pas la vérité en soi, mais renvoie à la vérité. C’est ainsi que la certitude de vérité protestante ne se compose pas de principes et de dogmes établis, mais est avant tout une orientation de vie donnée par Dieu en Christ. Les réformés, notamment, savent que la conscience de la vérité d’une religion est toujours liée aux conditions dans lesquelles cette dernière est apparue et s’est développée.

La position protestante ne se limite pas à la cohabitation interreligieuse et développe aussi des idées présentant un intérêt pour la vie commune en général dans une société multiculturelle et pour tous les contacts interpersonnels. La tolérance – l’étude le souligne clairement – ne doit pas être confondue avec l’indifférence mais implique au contraire une attitude fondamentale de dialogue qui soit aussi capable de résister à l’incompréhension réciproque. Il peut en résulter une souffrance face à l’autre qui ne peut et ne veut partager ses propres certitudes. Cependant, « même si le débat autour de la vérité ne peut finalement être tranché, il doit être mené. En tant que confrontation constructive, il peut aider ceux qui y participent à explorer de façon encore plus approfondie leurs propres certitudes de vérité. » Assumer avec confiance sa propre vérité peut ainsi aider à se rapprocher de soi-même.

Remarque: La Position 8 FEPS « La vérité dans l’ouverture – la foi chrétienne et les religions » peut être commandée au prix de CHF 12.- dans notre shop sur www.feps.ch ou téléchargée gratuitement.

Commandez ou téléchargez la brochure au Shop