Davos : l’Open Forum 2008 est ouvert

La Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) et le Forum économique mondial ont ouvert aujourd’hui la sixième édition de l’Open Forum de Davos. Celui-ci se tiendra jusqu’à samedi et sera l’occasion de débats sur sept questions controversées. Au cours de la première série de discussions, sur le thème du « retour du religieux », le président du Conseil de la FEPS, Thomas Wipf, a eu l’occasion de s’entretenir notamment avec l’ancien président iranien Mohammad Khatami.

L’édition 2008 de l’Open Forum de Davos est ouverte. Thomas Wipf, président du Conseil de la FEPS, et André Schneider, directeur du Forum économique mondial, ont accueilli plus de quatre cents personnes intéressées à cette manifestation parallèle à la rencontre annuelle du Forum économique. « Nous veillons à ce qu’il y ait un débat », a déclaré Thomas Wipf. L’Open Forum, une fois de plus, a su poser les bonnes questions aux bonnes personnes. « Nous sommes heureux que ces personnes aient accepté de se soumettre à l’épreuve des débats », a dit encore Thomas Wipf.

Le premier thème mis en discussion a été « le retour du religieux, un danger pour l’État séculier ? » Du point de vue de l’ancien président iranien Mohammad Khatami, le danger, c’est l’extrémisme, et non pas la religiosité : « Les extrémistes ne connaissent que la violence. Mais cette violence est une perte pour la religiosité authentique. » Thomas Wipf quant à lui voit dans la religion une puissante force de réconciliation, mais en même temps une très grande vulnérabilité au risque de manipulation. C’est cette manipulation qu’il s’agit selon lui d’éviter, et chaque religion doit accepter de se soumettre à la critique.

Les débats de l’Open Forum de Davos sont ouverts au public. Ils peuvent être poursuivis par le canal du site Internet www.openforumdavos.ch.

» plus d’informations sur www.openforumdavos.ch