Mort d’un grand réformé et œcuméniste suisse

Le pasteur Dr Lukas Vischer est mort à l’âge de 81 ans. La Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) rend hommage à un grand réformé et œcuméniste.

C’est en qualité de théologien réformé que Lukas Vischer a été appelé en 1961, après un pastorat ä Schaffhouse, au Conseil œcuménique des Églises (COE) à Genève. Il y a été le directeur de la Commission Foi et constitution (1966-1979) et c’est en tant qu’observateur du COE, de 1962 à 1965 qu’il a suivi les délibérations du Concile Vatican II à Rome. L’œcuménisme était devenu l’un des thèmes centraux de sa vie.

Dans les années 1982-1991, Lukas Vischer a dirigé le «Service œcuménique protestant suisse» de la FEPS. Cet office spécialisé traitait de thèmes qui aujourd’hui encore sont d’actualité pour la FEPS, dans le processus vers l’unification intérieure protestante et œcuménique.

Ce sont des accents marqués que Lukas Vischer a posé, en tant que corédacteur de la première histoire œcuménique de la Suisse, puis en tant que promoteur de la Déclaration de convergence pionnière sur le baptême, l’eucharistie et le ministère (Déclaration de Lima 1982) et dans le cadre du processus conciliaire «Justice, paix et sauvegarde de la Création».

Lukas Vischer était souvent en avance sur son temps et sur son Église: en 1962, il a publié «La Fédération des Églises protestantes de Suisse: Fédération ou Église?», où il posait la question de l’unité de l’Église réformée en Suisse. Lukas Vischer a participé pour une part essentielle au processus du Synode Évangélique Suisse (SES) de 1981 à 1987, profondément convaincu que l’ œcuménisme n’abolit pas l’identité confessionnelle propre, mais la fait bien davantage ressortir.

Les exigences écologiques ont constitué un autre point fort de l’activité de Lukas Vischer. Fort de ses convictions théologiques sur la Création, il avait déjà en 1986 cofondé la Communauté de travail œcuménique Église et environnement (OeKU) et en 1967 lancé la Déclaration de Berne. Ces dernières années en particulier, il s’est engagé résolument pour la protection du climat, dans le cadre du Réseau Œcuménique européen (ECEN).

La Fédération des Églises protestantes de Suisse rend hommage à Lukas Vischer, un des plus grands réformés et œcuménistes du XXe siècle.