Conseil des religions : Renforcer les efforts d’intégration!

Pour le Conseil suisse des religions (SCR), l’acceptation de l’initiative des minarets manifeste une incertitude largement répandue dans la population. Les efforts en matière d’intégration doivent être renforcés de toutes parts. Le SCR s’engage pour des mesures concrètes.

Le Conseil suisse des religions regrette l’acception de l’initiative populaire « Contre la construction de minarets ». Elle ne résout en effet aucun problème. La décision du peuple suisse ne saurait toutefois être instrumentalisée en tant qu’attitude anti-islamique générale; il s’agit bien davantage de l’expression d’une incertitude répandue dans la société. Juifs, chrétiens et musulmans doivent s’engager plus résolument encore, avec tous les autres groupes de la société, pour le respect des libertés fondamentales, le dialogue avec la population musulmane et la voie de l’intégration. Ce sont là des valeurs qui rendent la Suisse forte.

Une politique active d’intégration a besoin des forces de tout un chacun. Les migrants d’autres religions et cultures devraient davantage être accueillis par les institutions politiques, religieuses et de la société civile, informés des règles et des usages dans notre pays et accompagnés sur la voie de l’intégration.

Le Conseil suisse des religions demande à tous de s’impliquer pour les valeurs et l’État de droit suisses, ainsi que pour la société démocratique. Le SCR invite les communautés islamiques, dans le développement de leurs structures, à recourir par exemple aux expériences des Églises chrétiennes ou des communautés israélites.

Le respect des convictions d’autrui constitue une condition préalable à l’approche des différences et à la cohabitation pacifique. Le Conseil suisse des religions entend poursuivre le dialogue sur des questions de valeurs communes et d’État de droit, et le promouvoir à tous les niveaux.

» plus sur le Conseil suisse des religions

Auteur: 
SCR