Débat à l'Open Forum sur le potentiel de violence des religions

Le président de la FEPS Thomas Wipf a débattu à l’Open Forum Davos avec des représentants des religions et des experts la question « la prétention des religions à la vérité conduit-elle à la violence ». Le secrétaire général du COE Olav Fykse Tveit a encouragé les Églises à poursuivre le dialogue commencé.

« Ma vérité ne peut être la vérité des autres. Je ne saurais y contraindre quiconque, et encore moins par la violence », a dit hier Thomas Wipf, président de la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS, à l’Open Forum Davos. Une table ronde de six personnes, en présence du modérateur de la télévision suisse Urs Leuthard, y débattait la question « La prétention des religions à la vérité conduit-elle à la violence? »

La vérité est une quête, et non une prétention de domination, a poursuivi Thomas Wipf, qui a encore fait remarquer que la plupart des « guerres de religion » sont en réalité des conflits politiques à connotation religieuse. C’est ce qu’a confirmé Marcia Pally, professeure d’études multiculturelles à la New York University. Les êtres humains sont « très habiles à légitimer la violence, la religion n’étant alors qu’une seule parmi les très nombreuses justifications utilisées ».

Le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises COE, Olav Fykse Tveit, venu à l’Open Forum Davos pour la soirée d’ouverture, s’est montré impressionné par l’animation des débats. Pour lui, il est juste de ne pas laisser le terrain aux seuls politiques et économistes : « Nous les Églises faisons bien d’encourager le dialogue, car nous avons des propositions et des points de vue concrets. Et nous devons toujours garder à l’esprit les effets de nos actions sur les plus pauvres du monde. »

La FEPS a publié sur l’Open Forum Davos un numéro spécial de son « bulletin », dans une nouvelle présentation. Les thèmes des sept tables rondes y sont éclairés dans une perspective éthique et ecclésiale, à travers articles et interviews, apportant ainsi aux lectrices et aux lecteurs les débats lancés à Davos. Le bulletin peut être commandé, abonné et téléchargé sur www.openforumdavos.ch.

» plus d’information sur www.openforumdavos.ch