La FEPS ouvre une discussion sur la confession de foi réformée

La FEPS engage une consultation autour du livre-outil « Recueil de confessions ». Comme le relève Thomas Wipf, président de la FEPS, c’est la première fois que toute la Suisse réformée discute ainsi de textes de référence communs pour l’ensemble du pays.

À l’occasion de l’ouverture de la consultation sur le recueil de confessions de foi, Thomas Wipf, président du Conseil de la FEPS, note que « c’est la première fois que toute la Suisse réformée discute de textes de confessions communs pour l’ensemble du pays. Il s’agit d’une étape importante pour les Églises réformées de Suisse ».

Ce « livre-outil » réunit une série de textes de confessions de foi chrétiennes. Élaboré par un groupe d’initiative issu des Églises et du secteur universitaire, il a été envoyé à fin 2009 à toutes les paroisses francophones et germanophones de la Suisse. Son objectif est d’ouvrir un débat dans les Églises réformées de Suisse sur la confession de la foi et sur les confessions de foi. « Par cette discussion, nous espérons encourager un nouveau travail de réflexion sur la foi personnelle et communautaire », explique Thomas Wipf. « Le fait que ce débat sur la foi soit mené à la base, dans les paroisses, est une caractéristique typiquement réformée. »

La consultation qui s’engage ces jours doit permettre de déterminer dans quelle mesure ce « livre-outil » peut servir d’ouvrage de base pour l’établissement d’un futur recueil de confessions de foi des Églises réformées de Suisse. Depuis le XIXe siècle, beaucoup d’Églises réformées en Suisse sont considérées comme libres en matière de confession de foi. Ce sont elles qui décident de prononcer ou non une confession de foi lors du baptême ou de la consécration, et qui choisissent laquelle.

Participeront à la procédure de consultation les pasteurs et les diacres, les groupes paroissiaux et de formation d’adultes, les Églises de maison ainsi que les exécutifs des Églises et autres autorités ecclésiastiques. À partir de juillet 2011, les résultats de la consultation seront analysés sous l’angle théologique par l’Institut de théologie et d’éthique de la FEPS, et du point de vue statistique par une entreprise externe. En été 2012, un rapport proposant des options pour la suite des travaux devrait être soumis à l’Assemblée des délégués.

plus d’informations sur www.ref-credo.ch