Le travail des Églises est une plus-value pour la société

La Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS salue l'étude « Analyse financière des Églises FAKIR » du Programme national de recherche PNR 58, qui démontre que les Églises et communautés religieuses valent leur prix.

« Les Églises protestantes de Suisse saluent l’étude FAKIR (acronyme allemand de Finanzanalyse Kirchen). L’étude le démontre que les Églises et communautés religieuses valent leur prix. » C’est en ces termes que le directeur du Secrétariat de la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS, Theo Schaad, a rendu hommage aujourd’hui à l’étude « Prestations, utilité et financement de communautés religieuses en Suisse » du projet Analyse financière des Églises FAKIR, à l’occasion de sa présentation officielle par le Programme national de recherche PNR 58 « Collectivités religieuses, État et société » à Berne.

Pour la FEPS, les auteurs de l’étude sont parvenus à rendre compte correctement des diverses dimensions des prestations ecclésiales. Les Églises sont prestataires sociales pour toutes les citoyennes et tous les citoyens, pour leurs membres comme pour les non membres. Elles apportent une importante contribution à l’État social. Les subventions des pouvoirs publics trouvent leur contrepartie dans les différentes prestations à la société. Y figurent le travail auprès des enfants et de la jeunesse, celui pour les seniors, les offres pour migrants, requérants d’asile et personnes financièrement faibles, le conseil conjugal et familial, ainsi que des offres culturelles et artistiques.

L’étude montre que les prestations cultuelles de l’Église sont elles aussi considérées comme importantes tant par leurs membres que par les non membres. Cultes réguliers et célébrations des passages de la vie telles que baptêmes, mariages et obsèques en font partie, exactement comme le catéchisme des jeunes et l’aumônerie, avec l’assistance spirituelle en cas d’urgence et les Care Teams.

« L’étude encourage les Églises et l’État à continuer de gérer avec soin l’interaction entre prestations et financement des Églises et communautés religieuses » a souligné Theo Schaad. Les Églises sont invitées à continuer d’exercer leurs fonctions et d’offrir leurs prestations au sens d’un mandat public, et de na pas les limiter à leurs communautés de base.

Plus sur le sujet

» Stellungnahme (en allemand)
» Würdigung der Studie (en allemand)
» commandez l’étude