« La catastrophe nous concerne nous aussi, car elle touche des êtres humains »

Face à la catastrophe naturelle au Japon, Gottfried Locher a envoyé ses condoléances à l’ambassadeur du Japon en Suisse et appelle les chrétiennes et chrétiens protestants à la prière.

Dans une lettre personnelle à l’ambassadeur du Japon en Suisse, Gottfried Locher, président du Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS, a exprimé aujourd’hui sa sympathie face à la catastrophe naturelle qui frappe le Japon.

Comme tous les chrétiennes et chrétiens en Suisse, il est « profondément affligé » par le tremblement de terre et le raz-de-marée qui l’a suivi, a écrit Gottfried Locher. Qui s’aggravent encore par le fait que l’on ne peut même pas commencer à en prendre toute la mesure. De plus, il s’y ajoute le risque d’une catastrophe nucléaire de dimension inimaginable.

La fragilité de la vie humaine se manifeste aujourd’hui au Japon de manière terrible, dit Gottfried Locher. « Les chrétiens savent la souffrance que Dieu lui-même a éprouvée en Christ sur la croix. Ils savent que notre douleur lui est confiée. »

Gottfried Locher a adressé un appel aux chrétiennes et chrétiens en Suisse. « La distance entre le Japon et notre pays est très grande. Pourtant cette catastrophe lointaine nous concerne aussi ici en Suisse, car elle touche des êtres humains, femmes, hommes, enfants. » « Je vous appelle à intercéder dans vos prières personnelles pour les êtres humains au Japon, aujourd’hui et durant tout le temps de la Passion. Puissent les paroisses inclure elles aussi cette prière d’intercession dans leurs cultes. Les êtres qui ont perdu un proche, ou sont sans nouvelle d’un proche, ont particulièrement besoin de notre sympathie. »

La FEPS observe l’évolution de la situation en contact étroit avec les œuvres d’entraide, a souligné Gottfried Locher: « Aussi serons-nous prêts, lorsque les êtres humains au Japon auront besoin, outre notre participation spirituelle, d’une aide matérielle. »

» téléchargez l’appel