Contrat de partenariat entre la FEPS et l’Église Évangélique d’Allemagne EKD

Une rencontre au sommet entre EKD et FEPS à Hanovre a mis en route un contrat de partenariat. En outre, pasteures et pasteurs suisses pourront bientôt se porter candidats à des postes de l’EKD à l'étranger. Enfin, la rencontre a renforcé la coopération pour la décennie de la Réformation, jusqu’en 2017.

Une première rencontre officielle, du 1er au 3 avril 2012 à Hanovre, a réuni le président du Conseil de l’Evangelische Kirche in Deutschland EKD, Nikolaus Schneider, et le président du Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS, Gottfried Locher.

Cette rencontre au sommet a mis en route un contrat de partenariat entre les Églises protestantes d’Allemagne et de Suisse. L’accord prévoit de coopérer par-delà les frontières sur des thèmes théologiques et éthiques et sur des questions de vie ecclésiale. « Ce contrat de partenariat constitue une étape importante dans la relation entre nos Églises. Il a été possible grâce à une grande confiance mutuelle » dit Gottfried Locher. Le projet de contrat va maintenant être soumis aux Conseils de l’EKD et de la FEPS.

L’EKD va, en outre, ouvrir aux pasteures et pasteurs suisses la possibilité de se porter candidats à des postes de l’EKD à l’étranger.

Les Églises protestantes d’Allemagne et de Suisse organiseront en divers lieux ces prochaines années des célébrations pour les 500 ans de la Réforme. La commémoration de Martin Luther en 2017 à Wittenberg, ainsi que celle d’Ulrich Zwingli en 2019 à Zurich, y figurent parmi les dates principales. La rencontre au sommet a consolidé les buts communs pour la décennie de la Réformation, et renforcé la coopération.

Peu avant les assemblées générales de la Communion d’Églises Protestantes en Europe CEPE, en septembre 2012 à Florence, et de la Conférence des Églises européennes KEK en 2013 à Budapest, EKD et FEPS sont tombées d’accord sur les conceptions et objectifs communs pour les deux plus importantes fédérations ecclésiales en Europe. Elles ont aussi discuté de l’Assemblée générale du Conseil œcuménique des Églises COE en 2013 en Corée du Sud. KEK et COE sont à la veille de grandes réorganisations. L’EKD et la FEPS ont souligné l’importance de la coopération internationale, qui rend nécessaire une application sans faille des mesures de restructuration.

La prochaine rencontre officielle entre l’EKD et la FEPS est prévue en mai 2013 à Zurich.