Les acteurs de la diaconie veulent davantage de rapprochement et une coordination nationale

Le Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse a adopté le rapport analytique sur la situation du paysage diaconal en Suisse, rédigé par le groupe de pilotage Motion Diaconie créé dans ce but. D’ici à l’automne 2013 seront développées des mesures pour le rapprochement diaconal.
Carte: CC/Wikimedia Commons/Wikisoft*/@@@-fr

La situation des acteurs de la diaconie au niveau national et des régions linguistiques n‘est pas clairement identifiable. Il est difficile de savoir qui doit remplir quels objectifs sur mandat de qui. C’est à cette conclusion que parvient le rapport analytique du groupe de pilotage Motion Diaconie de la Fédération des Églises protestantes de Suisse.

L’Assemblée des délégués avait à l‘automne 2011 chargé le Conseil d’analyser les structures diaconales en Suisse et de proposer des mesures visant à améliorer le rapprochement, la coordination et la conduite de ces institutions. L’approbation du rapport analytique par le Conseil de la Fédération des Églises et sa publication permettent maintenant l’ouverture d’une large discussion sur les conclusions du rapport.

Le rapport se base notamment sur un questionnaire destiné aux dix-neuf acteurs au niveau national et à celui des régions linguistiques. L’enquête s’est intéressée, outre aux strcutures, aux interconnexions financières, personnelles et de travail. De plus, un sondage électronique a été mené à l’intention d’institutions et d’individus actifs dans le domaine de la diaconie.

Le travail diaconal en Suisse est dans une large mesure fourni au niveau des paroisses, a montré le sondage. Les personnes interrogées ont montré un grand intérêt pour l’engagement sociopolitique des acteurs de la diaconie. Savoir quelle place doit assumer la diaconie dans l’État providence a été considéré comme une question décisive. Les interconnexions entre les acteurs de la diaconie toutefois ne semblent „pas être d’une densité excessive“, selon le rapport analytique.

Les acteurs de la diaconie souhaitent avoir un organe national pour la discussion et la prise de décision concernant des questions stratégiques. C’est là qu’il faudrait discuter du positionnement de la diaconie à l’intérieur de l‘Eglise, fournir un travail théologique fondamental et chercher la collaboration avec les œuvres. Un tel organe pourrait en outre servir de plate-forme d’échange et encourager la recherche diaconale ainsi que la formation et la formation continue.

Le Conseil de la Fédération des Églises a maintenant chargé le groupe de pilotage Motion Diaconie de développer les propositions demandées en vue de mesures concrètes pour le rapprochement, la coordination et la conduite des institutions diaconales. Le Conseil présentera à ce sujet rapport et proposition à l’Assemblée des délégués de novembre 2013.

Le rapport analytique est téléchargeable sur : www.kirchenbund.ch/fr/diaconie-rapport