Dimanche de la Réforme : message du pasteur Daniel de Roche, délégué du Conseil de la FEPS pour le jubilé de la Réforme

Qu’ont en commun madame Rosenblatt, les 95 thèses que Martin Luther afficha en 1517 au portail de l’église de Wittenberg et le Dimanche de la Réforme de cette année 2014 ? C’est à cette question que répond Daniel de Roche dans le message du Conseil de la FEPS que les pasteurs sont invités à lire en chaire en ce dimanche 2 novembre 2014, dimanche de la Réforme.

Wibrandis Rosenblatt compta parmi les toutes premières épouses de pasteur, et non pas une, mais trois fois, puisqu’elle fut l’épouse successivement de trois réformateurs, Johannes Oekolampad, Wolfgang Capito et Martin Bucer. Elle mourut à Bâle le 1er novembre 1564, il y a donc tout juste 450 ans. Mère de onze enfants, elle offrit un précieux soutien à ses réformateurs de maris en accueillant dans leur foyer tous les voyageurs de passage en cette période de grand bouleversement des idées en Europe. Mère attentionnée, elle incarne très bien l’amour de Dieu pour les humains, une métaphore dont la Bible elle-même fait état.

L’affichage par Luther de ses thèses a valeur hautement symbolique puisqu’il donna le signal d’un vaste mouvement de réforme des idées, de l’Eglise et de la société en Europe. Le Dimanche de la Réforme, institué en Suisse en 1819 est l’occasion pour les protestants de Suisse de se remémorer ce que la Réforme a apporté au cours des siècles à l’Eglise et au pays. A la veille du jubilé des 500 ans de la Réforme, la Fédération des Eglises protestantes de Suisse invite tous les croyants à rédiger de nouvelles thèses pour l’Evangile dans le monde d’aujourd’hui. Pour stimuler la réflexion, la FEPS propose un cahier thématique « 40 thèmes pour cheminer » conçu par l’Eglise protestante unie de France, un cahier disponible en français et en allemand sous www.ref-500.ch.

De l’amour maternel d’une femme exemplaire du 16è siècle aux convictions engagées – à leurs thèses, comme Luther en eut – des croyants pour que l’amour de Dieu pour les hommes et les femmes (re)devienne visible au 21è siècle, la boucle est bouclée !

Le Conseil de la FEPS, par son délégué au jubilé de la Réforme, le pasteur Daniel de Roche, invite toutes les pasteures et tous les pasteurs à proposer à leurs paroissiens de participer à ce travail de rédaction de « nos thèses pour l’Evangile d’aujourd’hui ».