Irak : appel à la prière, à la solidarité et aux dons

La Fédération des Eglises protestantes soutient les appels urgents à aider les populations qui souffrent dans le Nord de l’Irak lancés par le Conseil œcuménique des Eglises (COE) et la Communion d'Eglises protestantes en Europe (CEPE). La FEPS entre en dialogue avec les autorités fédérales suisses. Simultanément, elle appelle à des collectes et des dons. Ci-dessous : annonces du COE, de la CEPE et de l’Eglise cantonale du canton de Zurich
iStockphoto.com/AWSeebaran

Fédération des Eglises protestantes de Suisse, le 11 août 2014 : La FEPS répond à la demande de sa famille ecclésiale européenne et mondiale. Le Conseil œcuménique des Eglises et la Communion des Eglises protestantes en Europe ont prié leurs membres de relayer auprès de leurs gouvernements nationaux leur appel à l’aide urgent relatif à la situation actuelle dans le Nord de l’Irak et d’obtenir une intervention des Nations Unies.

La FEPS entre en dialogue avec les autorités fédérales suisses. Dans une première étape, elle entend que soient clarifiées quelles mesures les autorités fédérales peuvent prendre et quelle aide peuvent apporter les Eglises et leurs œuvres, fortes de leurs nombreux contacts directs avec leurs Eglises sœurs en Irak et dans les pays voisins. La FEPS appelle à la prière et à la solidarité avec les populations du Nord de l’Irak.

Paroisses et particuliers sont invités à faire preuve de solidarité et à soutenir les chrétiens d’Irak par des collectes et des dons généreux. L’Eglise cantonale de Zurich a prévu à cette fin un compte spécial intitulé « Chrétiens en détresse » :

CP 80-2020-8, Evang.-ref. Landeskirche des Kantons Zürich, 8001 Zurich
Mention : compte 200 510 « Chrétiens en détresse / Irak »

Renseignements complémentaires :Philippe Dätwyler; tél. 044 258 92 65; philippe.daetwyler@zh.ref.ch


Le texte qui suit est une traduction effectuée par la FEPS. Le texte original du COE fait foi.

Appel du Conseil œcuménique des Eglises à ses Eglises membres à intercéder pour les Eglises et les autres minorités religieuses du nord de l’Irak

Chères sœurs, chers frères,

Au nom du Conseil œcuménique des Eglises, j’écris pour vous demander d’intercéder pour les chrétiens, les communautés ecclésiales et pour toutes celles et ceux qui souffrent dans la plaine de Ninive, dans le nord de l’Irak, et dans les régions environnantes.

Ces derniers jours, des rapports ont confirmé les déplacements forcés et les exécutions aveugles de chrétiens, de yézidis et de membres d’autres communautés religieuses et ethniques vulnérables en Irak à la suite d’attaques militaires perpétrées par l’« État islamique », un groupe connu précédemment sous le nom d’« État islamique en Irak et au Levant » (EIIL – ISIS en anglais).

J’ai pris contact avec le Secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki Moon, et l’ai appelé à déployer tous les efforts possibles pour stopper les violences en Irak, assurer la protection physique de toutes les personnes qui s’y trouvent et soutenir le respect des droits de l’homme à leur égard, dont celui de la liberté religieuse.

Je demande maintenant votre soutien, par vos prières et par votre intercession. Je vous prie de prendre contact avec les responsables de votre gouvernement en les exhortant à :

  • ordonner à leur ambassadeur ou ambassadrice auprès de l’ONU d’alerter le Conseil de sécurité sur la situation désastreuse des personnes et des communautés vulnérables en Irak en vue d’une action immédiate pour leur protection ;
  • obtenir du Conseil de sécurité de l’ONU une résolution contraignante qui garantisse le retour immédiat et sûr de toutes celles et tous ceux qui ont été obligés de fuir leurs habitations et d’abandonner leurs biens ;
  • redoubler leurs efforts humanitaires dès à présent, y compris par l’aide d’urgence internationale aux déplacés intérieurs et aux réfugiés dans les pays limitrophes.

Veuillez également nous faire part de vos actions afin que nous puissions en informer les Eglises en Irak et suivre le traitement de cette question aux Nations unies.

C’est dans la région de l’actuel Irak que le christianisme s’est établi au cours des premières décennies de l’Eglise chrétienne, et c’est là que certaines de nos communautés les plus fidèles se sont épanouies jusqu’à ce jour. Ces frères et sœurs sont aujourd’hui menacés.

Le patriarche de Babylone des Chaldéens, Mgr Louis Raphael Sako, a écrit plus tôt aujourd’hui que des militants d’EIIL ont mené la nuit dernière un assaut aux tirs de mortier qui a chassé de leurs habitations et de leurs villages quelque 100 000 chrétiens, la plupart fuyant à pied vers des villes kurdes où ils espèrent trouver refuge. Les fugitifs incluent des malades et des blessés, des personnes âgées, des enfants et des femmes enceintes. Le patriarche nous a indiqué qu’il y avait des besoins urgents d’eau, de nourriture et d’abris.

Les églises et les biens appartenant aux communautés religieuses ont été profanés et détruits par l’EIIL, et des manuscrits anciens ont été brûlés, portant ainsi directement atteinte aux croyances des minorités religieuses du nord de l’Irak. Selon l’archevêque chaldéen de Kirkouk et de Souleymanieh, Joseph Thomas, des villes entières du nord de l’Irak ont été vidées de leurs habitants.

Unissons nos prières et nos actions afin de rétablir ces communautés détruites et de porter assistance à leurs membres.

Au service de Jésus-Christ et dans son amour,
Isabel Apawo Phiri
Secrétaire générale adjointe
 

 

Auteur: 
Conseil œcuménique des Eglises