Les Eglises protestantes française et suisse collaborent autour d’un projet à l’intention des paroisses pour les 500 ans de la Réforme

En 1517, Martin Luther afficha 95 thèses sur la porte de l’église de Wittenberg, suscitant par ce geste l’élan de la Réforme en Europe. Dans 35 pays d’Europe, les Eglises se préparent maintenant à célébrer les 500 ans de la Réforme dès 2017. S’inspirant de Luther, l’Eglise protestante unie de France (EPUdF) et la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) proposent à leurs paroisses d’élaborer d’ici 2017 leurs « thèses pour l’Evangile » dans le monde d’aujourd’hui.

Lors d’une rencontre à Paris le 26 septembre, les responsables des deux Eglises ont procédé à l’échange de leur version du cahier thématique « 40 thèmes pour cheminer » à l’intention des paroisses. Laurent Schlumberger, président, Jan-Albert Roetman, coordinateur du groupe interrégional d’animation 2017et Claire Sixt-Gateuille, responsable des relations internationales représentaient l’EPUdF. La FEPS était représentée par Serge Fornerod, chef du projet 500 ans de la Réforme. « Nous nous inspirons de Martin Luther pour nous interroger : quelles sont nos « thèses », c’est-à-dire nos convictions engagées, pour l’Evangile aujourd’hui ? » résume Jan-Albert Roetman, qui a dirigé la conception du cahier.

Développé par l’EPUdF, le matériel a été adapté et traduit en allemand par la FEPS. Il contient notamment un bloc folio de 40 questions invitant à se saisir d’une question, méditer une photo, relire des textes bibliques. Quarante pages pour nous inciter à s’interroger sur la foi, non sans humour. Ce semainier diffusé très largement à fin 2013 en France, sera disponible à partir de novembre 2014 en Suisse et dans tout l’espace germanophone, en passant par le site www.ref-500.ch.

La FEPS joue ainsi un rôle de pont interculturel, permettant aux quelque 100 millions de germanophones de découvrir ce recueil de pensées et d’interrogations « made in France ». Parmi les autres produits développés pour le jubilé de 2017, il y a également une application pour téléphone portable, bientôt disponible en Suisse comme en Europe. « Nous nous réjouissons de cette collaboration, qui illustre deux éléments essentiels pour bien vivre 2017 : la Réforme est un événement européen et international et les paroisses sont au cœur de la compréhension protestante de l’Eglise », souligne Serge Fornerod.

En France, l’EPUdF organise une journée de lancement dans les Régions et de nombreux consistoires avec un fil Twitter #theses2017. L’axe de réflexion : Protester pour Dieu et protester pour l’Homme sera un temps privilégié de dialogue et de débat sur les convictions actuelles des protestants aujourd’hui dans la société. Un livre blanc sera en ligne sur le site www.theses2017.fr pour rassembler les contributions de cette journée.

Cliquez ici pour découvrir un aperçu du cahier thématique.