« Œuvrer pour la paix en Europe reste un devoir permanent »

Dans une déclaration commémorant le déclenchement de la 1ère Guerre mondiale, il y a cent ans, le Conseil de la Communion d'Eglises protestantes en Europe, honore en premier lieu la mémoire des victimes de cette « catastrophe fondatrice ». Communiqué de la CEPE.
CC/Wikimedia Commons/Lx 121

Dans une déclaration commémorant le déclenchement de la 1ère Guerre mondiale, il y a cent ans, le Conseil fait en premier lieu mémoire des victimes de cette « catastrophe fondatrice ». Des millions d’êtres humains, soldats et civils, ont été victimes de cette guerre, en perdant leur vie ou en voyant leur vie détruite. La dimension de l’horreur de cette guerre nous laisse sans parole, si bien que la CEPE suggère que l’on observe le 1 août 2014 à midi (heure d’Europe centrale) une minute de recueillement silencieux, signal visible d’un acte de commémoration au niveau européen.

Mais la Communion d’Églises protestantes en Europe aborde également de façon critique le rôle joué par les Eglises et les théologiens protestants de l’époque en constatant « que l’on a établi une connexion positive entre Dieu et la guerre ». Les Églises protestantes ont majoritairement salué le déclenchement de la guerre en s’efforçant de conférer une légitimité théologique à l’entrée en guerre, la qualifiant de « guerre juste ». Les voix qui s’étaient élevées pour sauvegarder la paix ont été réduites au silence. Certes, la manière dont la guerre a affecté les différents pays d’Europe varie, mais ses conséquences sont encore perceptibles de nos jours et certains conflits ne sont toujours pas résolus. L’année de commémoration 2014 peut devenir une occasion pour les Églises et les sociétés respectives d’entrer dans un cheminement commun basé sur l’échange de récits commémoratifs, de partage et d’écoute mutuelle, ce qui serait leur contribution à la réconciliation des peuples.

Lors de sa session de Copenhague le Conseil a exprimé sa consternation de devoir constater que des pays européens sont à nouveau empêtrés dans des conflits violents. La Communion d’Églises protestantes en Europe, qui rassemble quelques 50 millions de Protestants, vit l’unité dans la diversité réconciliée. Face aux nouveaux conflits en Europe elle s’en tient fermement à la promesse et à l’appel de l’Evangile (Mt 5,9 : « Heureux ceux qui font œuvre de paix ») « Œuvrer pour la paix en Europe reste un devoir permanent », dit le Conseil de la CEPE dans sa déclaration.

***

94 Eglises protestantes en Europe (et en Amérique du Sud) se sont unifiées pour devenir la Communauté des Eglises Protestantes en Europe (CEPE) - Leuenberger Kirchengemeinschaft. Des Eglises luthériennes, réformées, unifiées, méthodistes et pré-réformatoires s’accordent mutuellement la communion de la chaire et de la Sainte Cène à travers leur approbation à la Leuenberger Konkordie de 1973. Adresse: Secrétariat de la CEPE, Severin-Schreiber-Gasse 3, 1180 Wien, Autriche, Tél.: +43.1.4791523.900, Fax: +43.1.4791523.580, courriel: geke@leuenberg.eu, site: www.leuenberg.eu. Contact de presse: Mag. Ingrid Monjencs, tél.mobile: +43.699.18878 052, courriel: i.monjencs@leuenberg.eu.

Auteur: 
Communauté des Eglises Protestantes en Europe CEPE