Conférence à Munich: les Eglises s’unissent pour aider les réfugiés

Trente-cinq responsables d’Eglises de vingt pays se sont réunis jeudi à Munich pour une consultation sur la crise des réfugiés en Europe. Ils ont répondu à l’invitation conjointe du Conseil œcuménique des Eglises, de l’EKD (Eglise évangélique en Allemagne) et de l’Eglise luthérienne bavaroise. Le président de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse Gottfried Locher était également présent.
Photo: Olav Fykse Tveit, Gottfried Locher, Heinrich Bedford-Strohm et l'évêque copte Angaelos

La conférence a servi d’échange d’information entre les pays d’origine, de transit et de destination des réfugiés. Les représentants présents des Eglises protestante, orthodoxe, catholique et anglicane d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique ont cherché des moyens communs de s’engager et ont discuté des solutions à long terme.

«De cette rencontre est née une volonté de s’engager ensemble pour le bien des réfugiés sans tenir compte des frontières nationales. Il n’y a qu’une Eglise de Jésus-Christ et elle ne s’arrête pas à la frontière», déclare Gottfried Locher à l’issue de la conférence. La crise des réfugiés actuelle donne à l’Europe la chance de montrer qu’elle tient à la dignité et aux droits humains, relève pour sa part le président du conseil de l’EKD Heinrich Bedford-Strohm.

De la conférence, Gottfried Locher ramène ce message pour la Suisse: « L’Eglise se doit d’être fidèle à sa mission: aider, encourager et permettre à chacune et chacun de prendre en main son destin. Trouver des solutions concrètes à la crise des réfugiés est l’affaire des responsables politiques. Notre tâche est de nous engager pour que ces solutions respectent la dignité de personnes qui fuient la guerre.»

A l’issue de la Conférence, les participants ont fait huit recommandations qui peuvent être consultées dans le communiqué de presse du Conseil œcuménique des Eglises (en anglais).