« Nos thèses pour l’Evangile » : une grande partie des protestants suisses a déjà rejoint l’action

Les Eglises membres de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse FEPS sont déjà 20 à participer à l’écriture de nouvelles « thèses pour l’Evangile » : 500 ans après Martin Luther, les protestants suisses vont renouveler en 2017 son fameux affichage de thèses.

En 1517, Martin Luther affichait ses 95 thèses au portail de l’église de Wittenberg. Il déclenchait ainsi la Réforme en Europe. Le temps est venu, 500 ans plus tard, d’un nouvel élan. La FEPS a donc lancé l’an dernier le processus « Nos thèses pour l’Evangile » et 26 Eglises protestantes de Suisse ont reçu la brochure « 40 thèmes pour cheminer », préparée par l’Eglise protestante unie de France.

Vingt Eglises ont déjà amorcé le processus dans leur canton. De Saint-Gall à Genève, des Grisons à Fribourg, 40 thèmes sont discutés : paroissiens et paroissiennes, pasteurs et pasteures et responsables d’Eglise mettent en commun réflexions, impressions et expériences vécues de la foi. Les thèmes proposés couvrent un large spectre, avec des questions comme « Y a-t-il plusieurs Dieu(x) unique(s) ? », ou « Libre, oui, mais comment ? ». Le champ des interrogations s’étend à l’éthique protestante dans le travail, au repos dominical, à la responsabilité face à l’environnement, à la pauvreté et à la vieillesse.

Les Eglises peuvent dès à présent publier leurs thèses, pour en inspirer d’autres. Une plateforme est mise à leur disposition sur le site Internet du jubilé de la Réforme en Suisse, à l’adresse www.ref-500.ch/fr. Par ailleurs, la brochure des thèmes peut y être commandée et téléchargée. Un set de cartes postales offre un bon moyen de lancer l’invitation à d’autres. Dans une vidéo, la responsable de projets Bettina Beer-Aebi explique pourquoi il vaut la peine de participer.

Les thèses formulées seront collectées au niveau cantonal jusqu’en été 2016. La FEPS en exposera une première synthèse aux Eglises durant son assemblée des délégués d’automne, le 7 novembre 2016, en présence d’invités nationaux et internationaux. Cette synthèse sera discutée au sein des Eglises en 2017, puis présentée dans les manifestations internationales comme essence de la foi réformée en Suisse.

A noter : certaines thèses sont débattues sur la page Facebook de ref.ch (en allemand seulement). Pour participer : https://www.facebook.com/refpunktch.