"Horrifié par la brutalité insensée d’un tel acte"

Le Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS réagit à l’acte de violence qui a frappé Berlin le 19 décembre 2016.

Au soir du 19 décembre, un chauffeur de poids lourd a délibérément foncé dans la foule qui fréquentait un marché de Noël à Berlin. Douze personnes sont décédées et l’on décompte 50 blessés. Le Conseil de la FEPS est horrifié par la brutalité insensée d’un tel acte. Le Conseil a transmis ce mardi à Otto Lampe, ambassadeur d’Allemagne à Berne et à Heinrich Bedford-Strohm, président du Conseil de l’Église protestante en Allemagne EKD ses condoléances et exprime sa sympathie et sa solidarité aux proches des victimes.

Le Conseil demande aux chrétiennes et aux chrétiens de Suisse d’inclure les victimes et leurs proches dans leurs prières. L’Église protestante en Allemagne organise le mardi 20 à 18 heures une cérémonie de commémoration à la Gedächtniskirche de Berlin, toute proche du lieu de l’attaque.

« Nous pleurons les victimes et prions pour le rétablissement des blessés et pour les proches endeuillés. Qu’ils et elles trouvent consolation et soutien. Mais à la veille de Noël, prions ensemble pour une Europe en paix. Liberté, humanité et respect mutuel constituent le fondement de notre coexistence et il faut les protéger », déclare Gottfried Locher, président du Conseil de la FEPS.

Le Conseil apprend avec inquiétude la fusillade qui s’est produite dans un centre islamique de Zurich, avec trois blessés, et la mort violente de l’ambassadeur de Russie en Turquie, acte qui semble avoir un motif religieux.