Le dialogue est lancé ! Thèses pour les 500 ans de la Réforme

Les Églises membres de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) participèrent à un processus de réflexion en lien avec des thèses pour les 500 ans de la Réforme. Le résultat a été discuté lors d’une table ronde à Berne, le 7 novembre 2016, en présence de personnalités des milieux économiques, culturels, politiques et ecclésiaux.
Photo: Thomas Flügge, FEPS

de gauche à droite: Rudolf Wehrli, Guy Morin, Isabelle Chassot, Simon Weber (modération) Laurent Schlumberger, Esther Schläpfer, Christina Aus der Au

Isabelle Chassot, directrice de l’Office fédéral de la culture, Guy Morin, président du Conseil d’État de Bâle-Ville, Esther Schläpfer, pasteure à la collégiale de Berne, Rudolf Wehrli, président du Conseil d’administration de Clariant, Laurent Schlumberger, président de l’Église Protestante Unie de France et Christina Aus der Au, présidente du Deutscher Evangelischer Kirchentag 2017 à Berlin dialoguèrent lors d’une table ronde animée par le pasteur Simon Weber.

Les deux heures de débat ont été marquées par des points de vue controversés. Très rapidement, l’angle de la discussion s’est déplacé des thèses à la responsabilité sociale des Églises. Rudolf Wehrli constata : « Nous allons vers une société, dans laquelle les valeurs élémentaires s’érodent, des valeurs qui trouvent leur fondement dans la Réforme. » À quoi rétorqua Laurent Schlumberger : « Le rôle de l’Église n’est pas de proposer des valeurs ; son rôle est de témoigner de Jésus Christ ». Christina Aus der Au souligna : 
« L’opinion perçoit tout à fait l’action politique des Églises protestantes dans la sphère publique. » Elle évoqua entre autres les controverses au sujet du monitoring des renvois forcés et de l’asile ecclésiastique. Guy Morin, pour sa part, regretta que les déclarations des Églises soient mal relayées dans le contexte social actuel.

Lors de la discussion des thèses, les participants encouragèrent les Églises protestantes à prendre position de manière claire et décidée sur les questions de société. Le dialogue, qui accompagnera le jubilé de la Réforme, a commencé en ce 7 novembre 2016 !