Nouvelles attaques contre la liberté et la paix religieuse

Le Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS condamne avec la plus grande fermeté les lâches attentats de Bruxelles. « La terreur d’islamistes fanatisés ne connaît apparemment pas de limites. Des fanatiques égarés menacent la société libérale et mettent en danger la paix religieuse. Hier Paris, aujourd’hui Bruxelles et demain? » se demande Gottfried Locher, président du Conseil de la FEPS.
istockphoto.com
Les attentats atroces de Bruxelles ont frappé des innocents, les victimes mais aussi leurs proches, plongés dans le deuil. Le Conseil de la FEPS leur dédie avec le plus grand respect un instant de silence. Nous devons aux victimes de nous engager ensemble et sans relâche pour la liberté, la défense de la dignité humaine et des droits humains. Le terrorisme d’obédience islamiste menace tout le monde, la Suisse également. Il confronte les instances responsables de la politique sécuritaire, au plan national et international, à des tâches très difficiles. Des partenariats fiables, une solidarité confiante et des valeurs communes sont indispensables à la liberté en sécurité. Les religions ne sont pas à l’abri des abus. Gottfried Locher : « Rappelons-nous, en cette semaine de Pâques, que la mort n’a pas le dernier mot. L’amour est plus fort que toutes les forces du mal ».