La FEPS discute de la future « Conférence solidarité protestante suisse SPS »

La Collecte annuelle de la Réformation, qui a permis de soutenir les projets durables des Églises réformées de la diaspora depuis plus de 100 ans, sera menée par la FEPS dès 2019. Aussi, la « Solidarité protestante suisse SPS » prendra la forme d'une conférence organisée par la FEPS.

Dès 2019, la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS reprendra les tâches de l’association « Solidarité protestante suisse SPS », l’organisation faîtière des sociétés cantonales de secours aux protestants disséminés. L’association SPS se dissout et une Conférence SPS est créée au sein de la FEPS. La séance d’information qui a eu lieu le 3 septembre 2018 à Berne a eu pour thème de discussion l’orientation que prendra cette conférence à l’avenir.

La Conférence SPS s’engage en faveur du secours inter-ecclésial. Avec la collaboration des associations cantonales de secours et des Églises membres de la FEPS, elle apporte un soutien aux Églises de la diaspora ou aux Églises en situation de minorité en Suisse et à l’étranger pour réaliser des projets durables.

La Conférence SPS devient, entre autres, dépositaire de la Collecte annuelle de la Réformation. De la sorte, les Églises qui disposent de faibles moyens financiers recevront un soutien pour réaliser un projet important pour la vie paroissiale. La Collecte de la Réformation est la collecte à la fois la plus ancienne et la seule de toutes les Églises cantonales réformées évangéliques de Suisse à être réalisée. Elle est l’expression même de la solidarité protestante.

En outre, la SPS est dépositaire de l’Offrande des catéchumènes qui encourage la solidarité entre les catéchumènes. Cette offrande permet de soutenir les projets en faveur des jeunes dans l’espace européen.

La SPS fut fondée par Guillaume Le Grand en 1842 à Bâle en tant que « Société de secours protestante et ecclésiale ». Depuis 1897, la Collecte annuelle de la Réformation a lieu le dimanche de la Réforme. Dans les années 70, Walter Sigrist, alors président de la FEPS, fondait l’organisation faîtière dénommée « Association des Sociétés de secours aux protestants disséminés  ». En 2007, cette association fut rebaptisée « Solidarité protestante suisse ».