La FEPS et la CES appellent à une protection des chrétiens harcelés en Turquie

La Fédération des Églises protestantes de Suisse et la Conférence des évêques suisses s’adressent dans un appel de ses présidents contre l’expropriation du cloître orthodoxe syrien Mor Gabriel aux autorités turques.

C’est avec consternation que la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS et la Conférence des évêques suisses CES observent les graves attaques contre les chrétiens en divers pays. Les tentatives répétées des autorités turques d’attaquer le cloître orthodoxe syrien de Mor Gabriel, au moyen de procédures douteuses en sont un exemple frappant. La situation s’est encore aggravée ces dernières semaines.

Le 26 janvier 2011 à Ankara, la Cour de Cassation a décidé l’expropriation d’éléments importants du domaine du cloître. Elle a justifié cette décision par le fait que la communauté se serait approprié indûment ce terrain. Or le cloître a été fondé en 397 déjà, et il peut attester de sa qualité de propriétaire du sol par des actes officiels valides, que l’instance précédente avait encore reconnus comme des preuves de propriété.

La FEPS et la CES constatent avec préoccupation que ce cloître vieux de 1600 ans est menacé par des forces visiblement gênées par des symboles de vie chrétienne. Des allégations sans fondement font le procès du chef de l’Église orthodoxe syrienne, l’archevêque Mor Timotheos Samuel Aktas. FEPS et CES soutiennent la direction du cloître dans sa décision de faire recours contre le jugement de la Cour de Cassation.

La Fédération des Églises protestantes de Suisse et la Conférence des évêques suisses appellent le gouvernement turc à reconnaître tous les groupes ethniques chrétiens dans le pays et à leur garantir le droit à la liberté religieuse. Au nom des Églises catholique romaine et protestantes en Suisse, les auteurs appellent le gouvernement turc, en sa qualité d’exécutif du pays présidant actuellement le Conseil de l’Europe et candidat à l’adhésion à l’Union européenne, à contrer résolument ces atteintes aux droits de l’homme.

La FEPS et la CES demandent à leurs Églises et paroisses de suivre avec attention les développements en Turquie. Elles appellent les chrétiennes et chrétiens en Suisse à intercéder pour leurs frères et sœurs en Turquie.

» Téléchargez l’appel

Auteur: 
FEPS/CES